Palais des Sports de Nantes Beaulieu les 6,7 et 8 mai 2010

© 2009 >>http://laurepro.odns.fr/EUROPA2010
Bannière
Championnat d’Europe de patinage artistique à roulettes de groupe Synchronisé et de Show 2010
David Rousseau responsable du patinage de groupe français

A l’occasion du Championnat d’Europe de Roller Skating Artistique de groupe qui se déroule en France en 2010 , nous avons rencontré David Rousseau responsable du patinage de groupe français au sein du Comité national de patinage artistique de la Fédération Française de Roller Skating , sélectionneur national, juge national , entraîneur du club Orvault Roller Skating et membre du Comité d’organisation du Championnat d’Europe 2010, pour nous présenter cette discipline et l’événement international exceptionnel qui réunira à Nantes les 6, 7 et 8 mai prochains les meilleurs patineurs européens , promesse d’une compétition et d’un spectacle époustouflants.

David Rousseau : « A l’heure où l’on compare toujours aussi facilement le Roller Skating Artistique au patinage sur glace force est d’admettre les nombreuses similitudes entre nos sports mais si il existe une différence notable c’est bien dans la pratique du patinage « en groupe » ! En effet, la discipline Patinage de Groupe est la dernière née du roller skating artistique. Elle s’articule autour de deux spécialités : le SHOW et le patinage de PRECISION.

Le « show » se décline en diverses pratiques : le quartet (4 patineurs), le show petit groupe (6 à 12 patineurs), le show grand groupe (+ de 16 patineurs) et le quartet cadet ainsi que le show cadet pour les plus jeunes. Le patinage en SHOW est un petit ballet exprimant librement une thématique.

Le PRECISION, lui, est une suite de figures imposées réalisées dans un synchronisme parfait. »

La dimension spectacle de ces disciplines est indéniable, chorégraphie, choix musicaux interprétation, comment cela se travaille t’il ?

David Rousseau : « Quelque soient les spécialités, de nombreux intervenants participent à l’élaboration d’un programme de compétition. Le chorégraphe va, lui, créer le programme en exploitant un thème de la façon la plus originale possible. L’entraîneur, lui, s’attardera à la réalisation des difficultés par les patineurs et prendra le temps d’effectuer un travail individuel quand c’est nécessaire. La plupart du temps, la même personne occupe ces 2 postes !

A la chorégraphie s’ajoute un travail d’interprétation dont l’intervention d’un professeur de théâtre permet à chacun de mieux « habiter » son personnage.

Pour le jour J, un autre gros travail a son importance et ce sont aux costumiers et maquilleurs de rentrer « en piste ». En effet, dans le patinage de show principalement, le costume est une partie intégrante de la réussite du programme. Pour que le visuel fonctionne parfaitement, aux costumiers d’élaborer les tenues les plus appropriées à la thématique abordée mais également aux contraintes techniques du patinage…Pour ce qui est du maquillage : c’est la touche finale !

Aussi, l’accessoire prend de plus en plus de place dans les disciplines de show, de véritables mises en scènes sont présentées, et cette année les décors apparaitront, parfois grandioses mais toujours dans les limites autorisées par un règlement européen .

Y a t’-il des écoles, des styles , des spécialités selon les pays ?

David Rousseau : « La richesse de notre sport réside dans la grande diversité des chorégraphies présentées. En effet, au niveau international, nos cultures sont différentes et fortement lisibles lors des compétitions. Ainsi, nous pouvons apprécier une approche très contemporaine des créations espagnoles différentes des programmes très techniques et originaux italiens. Ce sont justement ces deux nations qui dominent le patinage de groupe. Ainsi, nous assistons depuis de nombreuses années à une lutte acharnée aux titres internationaux entre l’Italie et l’Espagne. Chacun y aura ses préférences mais n’oublions pas les autres nations fortes : l’Allemagne grande favorite en patinage de précision, le Portugal qui ne cesse de progresser dans la hiérarchie européenne et qui rivalise aujourd’hui avec les meilleurs, les Pays Bas qui se renouvellent chaque année, la Belgique qui travaille depuis de nombreuses années avec un chorégraphe argentin, l’Estonie sur qui il faut régulièrement compter principalement chez les cadets, l’Israel reconnu pour sa vitesse d’exécution et bien sûr sans oublier la France…toujours bien présente lors des grands RDV. Une seule fois une équipe française est montée sur un podium européen, c’était en 2005 par l’équipe d’ORVAULT ROLLER SKATING ! Nous constatons qu’il est de plus en plus difficile de rivaliser avec les grandes nations qui s’entraînent pour certaines tous les jours de la semaine. Mais la créativité de nos entraîneurs français et la passion sans faille de leurs patineurs permettent tous les ans d’approcher les podiums et en tous cas de se placer dans les premières moitiés de classement.

Que manque t’il à la France pour renouveler l’exploit de 2005 ?

David Rousseau : « Certainement une technique de patinage plus pointue comparable au modèle italien permettant ainsi une plus grande liberté dans la construction des programmes mais le niveau général progresse et c’est de bonne augure pour la suite…

Ce que nous avons en revanche, comme précisé précédemment : notre créativité et notre diversité ! En effet, il n’y a pas de « standard » imposé par les instances nationales...Ainsi, chacun est libre d’aborder son programme de compétition dans le style qu’il aura lui-même choisi. Et c’est comme ça que chaque année nous assistons à des championnats de France très disputés. »

Quels seront les moments forts de ces championnats d’Europe 2010 ?

David Rousseau : « La compétition Show grand groupe promet une rude bataille entre les 2 chorégraphes les plus reconnus de notre sport : l’équipe espagnole d’OLOT portée par Ricardo Planiol championne du monde en titre et l’équipe italienne de Breganze coachée par Sandro Guerra véritable légende vivante de notre sport de part son palmarès inégalé et inégalable pour encore de nombreuses décennies à venir !
Autre grand moment attendu, la lutte au titre de champion d’Europe show petit groupe dont celui ci ne devrait pas échapper aux espagnoles qui devrait être disputé par deux grandes équipes catalanes les CP BLANES et SAN CELONI. Le premier a eu l’avantage au championnat national cette saison sur l’équipe championne d’Europe en titre.

La compétition quartet sera également très attendue !!! Assisterons nous encore cette année au sacre des italiens qui composait l’intégralité du podium l’an passé nos françaises viendront elles faire les « troubles fêtes » ????
En précision, les italiens sont champions d’Europe en titre et les Allemands champions du Monde 2009 laquelle des deux nations imposera sa suprématie ??? 
Sans oublier notre sélection française présente cette année dans toutes les catégories où chacun donnera, assurément, le meilleur porté par la ferveur nationale…

Venez nombreux vous glisser dans l’univers « électrique » de ces championnats d’Europe de patinage de groupe. Un grand spectacle haut en couleurs vous y attend…techniciens, néophytes, petits et grands y trouveront leur bonheur…celui de l’émotion où joie, rires, pleurs, défaites et grandes victoires s’offriront à vous dans une ambiance survoltée menée par les très nombreux supporters et passionnés du patinage !
Les 6, 7 et 8 Mai prochains : direction NANTES au palais des sports de Beaulieu !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!